Les points à savoir sur l’installation d’un disjoncteur différentiel

La protection du circuit électrique d’une maison est assurée par un certain nombre de dispositifs, dont les plus connus sont le disjoncteur divisionnaire et l’interrupteur différentiel. Il faut ajouter à ces deux éléments le disjoncteur différentiel. Ce dernier a pour rôle de protéger les occupants de l’habitation de l’électricité. Découvrez dans cet article les points à savoir sur l’installation d’un disjoncteur différentiel.

Quelle est l’utilité d’un disjoncteur différentiel ?

Comme nous l’avons évoqué plus haut, le disjoncteur différentiel fait partie des dispositifs de protection du circuit électrique d’un logement. Il se charge de déceler les tensions inhabituelles. Il est même capable de détecter des défauts d’isolement. Lorsqu’il décèle une anomalie au moment où un habitant de la maison utilise un appareil électrique, il coupe automatiquement le courant. Cela permet par exemple d’éviter l’électrocution. Cette coupure empêche que l’habitant touche le courant électrique lorsque ce dernier fuit vers la terre.

Outre cela, le disjoncteur différentiel est également utile en cas de court-circuit ou de surintensité électrique. Dans l’un de ces deux cas, il coupe toujours le circuit électrique du logement. Il réagit de cette manière dans le cas où il y a d’importantes différences d’intensité électrique entre ses bornes. Cela correspond à la sensibilité différentielle du disjoncteur. Selon la norme NFC 15-100, cette sensibilité doit être inférieure ou égale à 30 mA s’il s’agit d’une installation électrique domestique. Cela qui signifie que le disjoncteur différentiel se déclenche à partir du moment où ce seuil maximal est atteint.

Que faire après que ce dispositif se déclenche ? En fait, il faut d’abord vérifier l’origine du problème. Il ne faut pas réarmer le disjoncteur tant que la cause de son déclenchement n’est pas réglée.

Ce qu’il faut savoir pour installer un disjoncteur différentiel

Tout d’abord, ce dispositif participe avec le disjoncteur électrique général dans la protection du circuit électrique d’une habitation. Ces deux éléments doivent se trouver dans le tableau électrique. Pour le cas du disjoncteur différentiel, il doit être posé en amont des disjoncteurs différentiels. Il est à rappeler que le rôle de ces derniers consiste à protéger les appareils contre les problèmes électriques.

Sachez que si la surface de votre maison est de moins de 100 m², un seul disjoncteur différentiel suffit pour protéger ses circuits électriques. Cela est cependant obligatoire. Par contre, si la superficie est supérieure à 100 m², vous devez installer trois disjoncteurs différentiels.

Un autre point à ne pas négliger : la protection magnétothermique du disjoncteur différentiel. Mesurée en Ampère, celle-ci doit être choisie convenablement lors de l’achat du dispositif. Si vous envisagez de protéger un circuit d’éclairage, il vaut mieux choisir une protection magnétothermique de 10A ou de 16A, ou encore de 16A ou 20A s’il s’agit d’un circuit pour prises électriques.